Anglais, Séquence

The Roaring 20s

Voici une de mes séquences favorites, je l’avais lancé l’an passé avec mes 3ᵉ car je m’étais dit que je voulais faire pour chaque niveau une entrée sur une décennie qui a marqué les esprits. Pourquoi les Roaring Twenties ? Quelle question ! Une époque de progrès (premiers talkies, prohibition, Harlem Renaissance,…) qui marque par sa charge culturelle.

La séquence permet de travailler le prétérit (forme affirmative et interrogative) ainsi que les propositions relatives. Au niveau culturel, les acteurs célèbres, la prohibition, l’art dans les années 20 ou bien même la poésie peuvent être abordés dans cette séquence qui est naturellement riche de par ce que l’époque implique.

Projets de fin de séquence possibles : Musée des années 20, biographies, frise chronologique, audioguide, interview, présentations orales sur les années 20, magazine, …

Vous retrouverez cette séquence qui a été créée à la base pour être faite en autonomie complète ici.

Séance 1 : Anticipation de la séquence avec un sneak peek du film de Baz Luhrmann qui permet de bien poser l’époque (excès, jazz, flappers, fêtes, voitures rutilantes, …). Ensuite, compréhension orale différenciée, les élèves ont le choix entre une compréhension orale A2 ou B1. Cette première séance installe vraiment le thème et permet le repérage d’éléments clés qui seront abordés tout au long de la séquence. Un point sur le prétérit pourra être fait à ce moment-là de la séquence. Voici un exemple d’exercice possible.

Séance 2 : Un exemple concret avec le Cotton Club. Marion Guépin Le Ridant propose une compréhension de texte et de documents. Les élèves reçoivent les documents dans une enveloppe et ensuite remplissent une grille. Lorsque les élèves ont terminé, ils peuvent alors faire un bilan de tous ces documents et tirer des conclusions sur l’époque car le Cotton Club reflète en partie très bien les Roaring Twenties.

Séance 3 : Séance sur la prohibition, les élèves ont une compréhension écrite (deux niveaux proposés (légères adaptations) : A2 et B1 également) et ont un projet à faire. Je leur donne une vidéo composée d’images seulement et ils doivent créer un photorécit avec Imovie à partir de ce qu’ils auront compris du texte. Un retour sera fait sous forme de trace écrite également. Vous pouvez faire un point sur les prononciations du -ed à ce moment de la séquence (prohibited, allowed, stopped, …).

Séance 4 : Une séance sur la place de la femme dans les années 20 avec un focus sur les flappers. Une anticipation avec une image de flappers et sur les habits principalement. Ensuite, je propose une compréhension orale sur les flappers. Il s’agissait pour les élèves de prendre des notes mais on pourrait penser à une compréhension différenciée avec des aides (un tableau, des questions, une carte mentale). Trace écrite et une image d’une flapper à compléter avec les habits et les accessoires.

Séance 5 : Mini Mission I : Les élèves ont la peinture Nightlife d’A. Motley et doivent la décrire et répondre à la question : Comment cette peinture reflète-t-elle les années 20 ? Cela permettra aux élèves de mobiliser un maximum de connaissances.

Séance 6 / 7: Arrêt sur Louis Armstrong. J’ai utilisé un audio du manuel Pice of Cake 4ᵉ sur Louis Armstrong. Marion a également différencié cette compréhension avec un niveau facile, moyen et difficile. On demandera ensuite aux élèves de mémoriser un maximum d’information sur Louis Armstrong et nous lancerons un jeu de plateau. À partir du jeu de plateau, vous pourrez commencer un début de réflexion sur la forme interrogative au passé.

Séance 8 : Mini Mission II : A partir de différents textes (Clara Bow, Charlie Chaplin, Al Capone ou Duke Ellington), les élèves vont devoir recréer un jeu de plateau avec un parcours de questions.

Séance 9 /10 : Pendant ces deux dernières séances, les élèves devront sélectionner des images et créer un audioguide autour des années 20 aux États-Unis. Pour ce projet final, les élèves recherchent des images sur internet, je les pousse à utiliser des images libres de droit et ensuite ils les ajoutent à iMovie sur tablette. Ils utilisent enfin le micro et s’enregistrent pour créer une bande son aux images qu’ils ont ajoutées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s